Catégorisation, stéréotypes et préjugés

Induction et conformisation

Publié dans Catégorisation, stéréotypes et préjugés

Dans les années soixante-dix aux États-Unis, une institutrice, du nom de Jeanne Elliot, a expérimenté l'induction de stéréotype en milieu naturel.

L'expérience se déroulait dans sa propre classe.

Dans un premier temps, elle dit à toute sa classe qu'une récente étude avait prouvé que les personnes avec les yeux marron étaient moins intelligentes que celles avec les yeux bleus.
Pour appuyer ses propos, l'institutrice a recourt à "l'exemple typique" pour justifier le stéréotype. Elle peut citer les comportements de tel enfant sous entendu "typique de la catégorie" en disant qu'un petit garçon aux yeux bleus ne ferait jamais cela.

yeux bleus > yeux marron


Normalement, un exemple est là pour illustrer et non pour expliquer mais pour un sujet naïf, c'est beaucoup plus crédible qu'une série de statistiques.

Ensuite, l'institutrice va observer le comportement des enfants en récréation puis elle va soumettre une dictée aux enfants.

En fait, les enfants aux yeux marron (victime du stigmate) vont être davantage repliés sur eux même. A l'inverse, les enfants aux yeux bleus vont être plus exacerbés et vont adopter des comportements agressifs vis à vis de l'autre groupe.
Pour ce qui est des résultats scolaires, les enfants aux yeux bleus vont avoir des résultats significativement supérieurs aux enfants qui ont des yeux marron.

Deux jours plus tard, l'institutrice dira aux enfants qu'il y a eu une erreur et que désormais il est certain que ce sont les enfants aux yeux marron qui sont supérieurs à ceux avec les yeux bleus.

yeux bleus < yeux marron


Et là, elle observe et évalue les enfants. Les résultats vont alors s'inverser.

Ces résultats peuvent s'expliquer par le concept de menace du stéréotype qui n'existait pas encore à l'époque.

Dans cette expérience, on voit dons l'importance des effets d'attentes. Les enfants vont entrer dans le Rôle que leur a donné la maîtresse.
Ici, le processus de discrimination est mis en évidence.

Les résultats aux tests ont été communiqué mais les autorités de l'époque ont préféré expliquer la réussite d'un élève par son important développement en 24 heures. En réalité, il s'agit d'un effet de contexte, de marquage social.

Une expérience du même type, plus récente, a été réalisée par une institutrice au Québec:

Qui est en ligne ?

Nous avons 104 invités et aucun membre en ligne

Contact

Soutenir le site

soutien