Catégorisation, stéréotypes et préjugés

Le parfum de l'emploi

Publié dans Catégorisation, stéréotypes et préjugés

On doit cette expérience, datant de 2002, à Sczesny et Stahlberg.

 Les auteurs proposent à un groupe de plus de 100 personnes de jouer le rôle d'assistant-recruteur pour un poste de manager.
Les candidats à ce poste étaient, en fait, des complices de l'expérimentateur. Ils étaient formés à se présenter tous de la même manière.
Seul les parfums utilisés par les compères étaient différents (parfum féminin, parfum masculin ou pas de parfum).
L'entretien se déroulait selon un script bien précis. A la fin de chaque entretien, les Sujets jouant le rôle d'assistant-recruteur devaient donner leur avis sur la valeur du candidat en leur attribuant une note allant de -4 à +4.

Les résultats sont les suivants:

resultsczesnystahlberg

Cette expérience montre que les parfums masculins augmentent les chances d'être embauché pour un candidat, et cela d'autant plus que l'on est une femme.
Cela s'explique par les stéréotypes masculins associés à ce type de poste à responsabilité.
On note également que le fait de ne pas mettre de parfum est handicapant pour les candidats et davantage encore pour les candidates.
Enfin, un candidat masculin qui utilise un parfum féminin est dévalué.

Sczesny, S. Stahlberg, D. (2002): The influence of gender-stereotyped perfume on the attribution of leadership competence. European Journal of Social Psychology, Eur. J. Soc. Psychol. 32, 815–828 (2002)

Qui est en ligne ?

Nous avons 48 invités et aucun membre en ligne

Soutenir le site

soutien