Catégorisation, stéréotypes et préjugés

Discrimination positive et jugement des pairs au travail

Publié dans Catégorisation, stéréotypes et préjugés

On doit cette expérience, datant de 1992, à Heilman.

Les auteurs cherchent à savoir si la discrimination positive dans l’entreprise a des répercussions sur la façon dont les collègues peuvent percevoir la personne recrutée via cette méthode.

Pour ce, il propose à 66 sujets d’étudier un dossier fictif concernant une personne venant d’être recrutée pour un poste d’électricien dans un centre hospitalier public (poste typé masculin).
Les informations contenues dans le dossier mentionnent l’âge de la personne (26 ans), son niveau de formation (diplôme technique d’électricien) ainsi qu’une première expérience positive sur le même type de poste.

Les dossiers présentés étaient identiques excepté l’identité de la personne:

  1. Dossier 1 : la personne recrutée est une femme, par discrimination positive

  2. Dossier 2 : la personne recrutée est une femme

  3. Dossier 3 : la personne recrutée est un homme

Les sujets devaient ensuite se prononcer sur la valeur professionnelle des trois cas, leurs qualités humaines et sociales, ainsi que sur leur potentiel d’évolution professionnelle.
Les sujets devaient donc attribuer une note sur 7 par rapport à ces trois critères.

Les résultats sont les suivants :

   

Valeur professionnelle

 

Qualités humaines

 

Potentiel d’évolution

Femme/discrimination positive   4,48   6,59   4,98
Femmes/neutre   6,23   6,95   5,55
Homme/neutre   7,45   6,95   7,05

Les résultats montrent qu’à compétences égales, c’est la femme embauchée via la discrimination positive qui est la plus discriminée. Il est important de souligner qu’elle est dévaluée sur les qualités professionnelles (valeur et potentiel) et non pas sur les qualités humaines.
On voit également que sur ce type de poste stéréotypé masculin (électricien), la femme embauchée dans un cadre classique a des jugements moins positifs que l’homme sur les qualités professionnelles.
En effet, l’homme correspond tout à fait au stéréotype en action.

Heilman, M. E.; Block, C. J.; Lucas, J. A. Presumed incompetent? Stigmatization and affirmative action efforts. Journal of Applied Psychology, Vol 77(4), Aug 1992, 536-544

Qui est en ligne ?

Nous avons 134 invités et aucun membre en ligne

Contact

Soutenir le site

soutien