Catégorisation, stéréotypes et préjugés

Hypertension artérielle chez les noirs américains

Publié dans Catégorisation, stéréotypes et préjugés

On doit cette expérience, datant de 2001, à Blacovich, Spencer, Quinn et Steele.

 

 

Les sujets de cette expérience sont des étudiants noirs et des étudiants blancs.
Ils devaient passer un test d'intelligence.
Les auteurs divisent les sujets deux groupes suivants la façon de leur présenter l'épreuve. La menace du stéréotype va varier en intensité.

Condition de menace importante:
Un expérimentateur blanc commençait par présenter la problématique des biais raciaux inhérents aux tests d'intelligence (en d'autres termes, le fait que le format des tests et le type de question posé amènent les minorités ethniques à les réussir moins bien). Il expliquait ensuite que le test d'intelligence proposé était récent et que l'objectif de l'expérience était d'obtenir des scores représentatifs de la population pour ce test.

Condition de menace modérée:
Un expérimentateur noir exposait de la même façon la question des biais raciaux mais précisait ensuite que le test à compléter avait été élaboré et validé pour éviter, annuler ce type de biais.

Les résultats sont similaires à ceux de Armstead:

La pression sanguine des sujets noirs assignés à la condition de "menace importante" augmentait de façon significative pendant le test comparativement à ceux de la condition "menace modérée".

Ainsi, d'une façon générale, l'hypertension artérielle plus fréquente chez les sujets noirs aux Etats-Unis, peut s'expliquer par le racisme et par la confrontation fréquente à la menace du stéréotype qui augmente leur pression sanguine par épisodes répétés.

Psychol Sci. 2001 May;12(3):225-9. African Americans and high blood pressure: the role of stereotype threat. Blascovich J(1), Spencer SJ, Quinn D, Steele C.

Qui est en ligne ?

Nous avons 110 invités et aucun membre en ligne

Contact

Soutenir le site

soutien