Catégorisation, stéréotypes et préjugés

Stigmate et jugements des enfants

Publié dans Catégorisation, stéréotypes et préjugés

On doit cette expérience, datant de 1996, à Corenblum, Annis et Young.

Les sujets sont des enfants blancs et amérindiens de 6 à 10 ans.
Ils regardent une vidéo sur laquelle on voit un enfant blanc et un enfant amérindien qui essayent d'identifier des sons.

Les auteurs créent aléatoirement trois groupes suivant la vidéo proposée:

Condition1

 

Condition2

 

Condition3

Ce premier tiers de sujet voit l'enfant blanc réussir plus souvent que l'amérindien   Ce second tiers voit l'enfant amérindien réussir plus souvent que le blanc   Pour ce dernier tiers, les enfants blanc et amérindien ont une réussite identique

Les résultats sont les suivants :

Dans la première condition, les enfants des deux groupes évaluent positivement cet enfant. Ils attribuent des facteurs internes à sa réussite et font des prédictions optimistes à son propos.

Lorsque ce même enfant blanc réussit moins bien (condition 2), des causes externes sont données pour expliquer son échec.

A l'inverse, lorsque l'enfant amérindien réussit plus souvent (condition 2), son succès est attribué à des causes externes et on note peu d'influence sur l'évaluation et les prédictions des enfants.

Enfin, lorsque ce même amérindien est en situation d'échec (condition 1), il est évalué négativement et son échec est attribué à des causes internes.

Cette étude remet en question l'effet, souvent décrit comme automatique, d' attribution ethnocentrique.

Les résultats de cette étude montrent que les enfants blancs et amérindiens ont des structures de connaissances sociales communes dues à leur socialisation.

Corenblum, Barry, Robert C. Annis and S. Young in press 1996. Effects of Own Group success and failure on judgments of task performance by children of different ethnicities. Euro-pean journal of social psychology.

Qui est en ligne ?

Nous avons 132 invités et aucun membre en ligne

Contact

Soutenir le site

soutien