Catégorisation, stéréotypes et préjugés

Troubles mentaux et jugement de normalité

Publié dans Catégorisation, stéréotypes et préjugés

On doit cette expérience, datant de 1993, à Manis.

Les sujets devaient lire des productions écrites de personnes hospitalisées pour des troubles mentaux. Les sujets devaient juger du caractère "normal" des phrases et devaient dire si, selon eux, elles étaient représentatives d'une personne malade.

Les sujets vont se diviser en deux groupes suivant comment les phrases vont être présentées:
  1. Dans un premier groupe, on disait aux sujets que les phrases provenaient d'un patient gravement atteint
  2. Dans un deuxième groupe, il s'agissait des mêmes phrases mais on disait aux sujets qu'elles provenaient de patients avec de légers troubles.

Les résultats sont les suivants:

Le premier groupe jugeait les soit-disant personnes hospitalisées plus malades que le deuxième groupe.
Le même comportement est vu différemment suivant les informations dont on dispose. En d'autres termes, l'attente que l'on a des événements change notre manière de voir, la structure du monde.

The illusion of mental health. Shedler, J., Mayman, M., & Manis, M. (1993). American Psychologist, 48, 1117–1131

Qui est en ligne ?

Nous avons 58 invités et aucun membre en ligne

Contact

Soutenir le site

soutien