Croyances

Cerveau à gauche, cerveau à droite et automatisme

Publié dans Croyances

On doit cette expérience, datant de 2005, à Lodge et Taber.


Les auteurs placent les sujets devant un écran sur lequel apparaissait différents mots représentant des concepts politiques, tels que: "syndicats", "service minimum"...
Les mots étaient présentés durant 2 dixième de secondes puis d'autres mots à connotation positive ou négative apparaissaient tels que: "cancer" ou "sourire".

La tâche des sujets était la suivante:

Les participants étaient placés devant un tableau de bord avec deux boutons. Sur le premier était indiqué "mauvais", et sur le second "bon".
Ils devaient appuyer le plus rapidement possible sur l'un des boutons afin d'indiquer si le second mot présenté (cancer, sourire...) représentait quelque chose de "bon" ou de "mauvais".

Les résultats de l'expérience sont les suivants:

Les personnes ayant une sensibilité politique de droite appuyaient plus rapidement sur le bouton "mauvais" quand le mot "cancer" était précédé du mot "syndicat".
Inversement, les personnes ayant une sensibilité politique de gauche appuyaient plus rapidement sur le bouton "mauvais" quand le mot "cancer" était précédé du mot "service minimum".

Cela s'explique par le fait que le concept "mauvais" a déjà été activé au niveau cérébral à partir des premiers mots présentés selon sa tendance politique. Ainsi, étant déjà psychiquement activé sur un mode automatique, la réponse est plus rapide. Les auteurs parlent de "réaction affective automatique"

M.Lodge and C.S. Taber. The Automaticity of Affect for Political Leaders, Groups, and Issues: An Experimental Test of the Hot Cognition Hypothesis. Political Psychology Vol. 26, No. 3 (Jun., 2005), pp. 455-482

Qui est en ligne ?

Nous avons 47 invités et aucun membre en ligne

Contact

Soutenir le site

soutien