Croyances

L' effet Macbeth ou le lavage de conscience

Publié dans Croyances

On doit cette expérience, datant de 2006, à Zhong et Liljenquist.


On dit aux participants qu'il s'agit d'une expérience sur la mémoire.
La moitié des sujets sont alors invités à raconter un événement de leur vie où ils pensent avoir commis une faute morale.

Ensuite, les sujets doivent aller acheter différents produits au supermarché en fonction d’une liste précédemment apprise.

Les résultats sont les suivants:

Les personnes qui viennent de se remémorer une faute d'ordre moral ont tendance à aller d’abord chercher du savon ou du bain douche plutôt que des produits d’alimentation.
De même si on leur demande de choisir un cadeau parmi plusieurs objets, elles choisissent un produit d’entretien corporel plutôt qu’un autre objet.
Tout se passe comme si le fait d’avoir évoqué un souvenir peu éthique induisait le besoin de se laver.

"On ne sait pas encore si les mains propres mènent à un cœur pur, mais nos études indiquent qu’elles fournissent au moins une conscience tranquille après des fautes morales ."

Zhong CB, Liljenquist K. Washing away your sins: threatened morality and physical cleansing. Science. 2006 Sep 8;313(5792):1451-2

Qui est en ligne ?

Nous avons 65 invités et aucun membre en ligne

Contact

Soutenir le site

soutien