Influence, engagement et dissonance

Propreté sous influence

Publié dans Influence, engagement et dissonance

On doit cette expérience datant de 1975 à Miller, Brickman et Bolen.

Les chercheurs souhaitent amener des élèves de 8 à 11 ans à ne pas jeter des papiers de bonbons par terre au terme d'une leçon sur la propreté et l'ordre.
Ils testeront, en fait, deux manières de s'y prendre.

  1. Pour un premier groupe, on rappelle aux enfants qu'il faut être propre et ordonné et on exige qu’ils se conforment désormais à cet état (condition de persuasion).
  2. Dans un deuxième groupe, on se contente de leur faire savoir qu'ils sont des enfants propres est ordonnés (condition que les chercheurs disent d'"explication interne ").
  3. Dans un troisième groupe (dit contrôle), rien n’est dit aux enfants après la leçon.

On distribue alors aux enfants des bonbons et on compte le nombre de papiers laissés sur le sol.

Par là, les chercheurs purent ainsi vérifier que la technique de l'étiquetage (ou l’explication interne) était bien la plus efficace.

Les enfants ont donc davantage été influencés dans la deuxième condition.

Miller RL, Brickman P, Bolen D. Attribution versus persuasion as a means for modifying behavior. J Pers Soc Psychol. 1975 Mar;31(3):430-41

Qui est en ligne ?

Nous avons 89 invités et aucun membre en ligne

Contact

Soutenir le site

soutien