Influence, engagement et dissonance

Prévention du Sida

Publié dans Influence, engagement et dissonance

On doit cette expérience à Joule et Beauvois.

Il travaille sur la prévention du sida et va comparer différentes méthodes pour amener les personnes à se faire dépister.

groupe
   
groupe
   
groupe
   
groupe

Groupe témoin

   

Groupe 2 (pied dans la porte)

   

Groupe 3 (double pied dans la porte)

   

Groupe 4

On leur donne des explications, des brochures, on tente de les persuader et on leur donne un ticket pour contacter une infirmière.
On compte 7% de volontaire et aucun passage à l’acte.
   
Les sujets répondent en plus à un questionnaire
On note que cela ne suffit pas
   
L’expérimentateur amène en plus ses sujets à acheter un préservatif pour aider la recherche.
On note 39 % de volontaires pour ce groupe et 7 % de passage à l’acte.
   
Décision de groupe et prise de décision collective avec controverse
on note alors 100 % d’intention et 23 % de passage à l’acte.

On peut voir que les plus faibles résultats se trouvent dans la première condition. Or c'est quasiment la seule stratégie employée par les politiques publiques.

Cependant, les résultats sont différents si on introduit le débat, la controverse. En effet, si l’on introduit deux compères (un pour et un contre) qui activent une controverse et qui se débrouillent pour que le «compère contre » fasse consensus contre lui, on note alors 100 % d’intention et 23 % de passage à l’acte.

Joule, R.-V., Beauvois, J.-L., La Soumission librement consentie, Paris, PUF, 1998, 214 p.

Qui est en ligne ?

Nous avons 138 invités et aucun membre en ligne

Contact

Soutenir le site

soutien