Influence, engagement et dissonance

Minorité et originalité

Publié dans Influence, engagement et dissonance

On doit cette expérience, datant de 1985, à Nemeth et Kwan.

Chaque sujet se trouve dans une cabine avec un compère de l’expérimentateur. Ils doivent évaluer 20 diapositives sur leur couleur et sur leur intensité lumineuse.

En fait, toutes les diapositives sont de couleur bleue.

Avant l’évaluation, on dit à la moitié des sujets:

  1. Environ 80 % des gens voient les couleurs qui vont vous être présentées comme vertes et 20 % comme bleues.

  2. On dit à l’autre moitié l’inverse : Environ 80 % des gens voient les couleurs qui vont vous être présentées comme bleues et 20 % comme vertes.

Le compère va toujours dire, quel que soit le groupe dans lequel est le sujet, que la couleur est verte et cela pour les 20 diapositives présentées.

Après cela, les chercheurs demandent aux sujets d’associer à sept reprises des mots à « vert » et à « bleu ».

Les résultats sont les suivants:

  1. Groupe 1: Les sujets du premier groupe, confrontés à une réponse minoritaire verte, associent des mots plus originaux aux mots stimuli vert et bleu à chaque fois. (Les associations sont considérées comme originales quand elles sont statistiquement moins fréquentes).
  2. Groupe 2: Les sujets du second groupe, confrontés à une réponse majoritaire verte, donnent plus de réponses conventionnelles (même davantage que dans une condition contrôle dans laquelle rien n’est annoncé préalablement au sujet).

C. J. Nemeth and J. L. Kwan. Originality of Word Associations as a Function of Majority vs. Minority Influence. Social Psychology Quarterly. Vol. 48, No. 3 (Sep., 1985), pp. 277-282

Qui est en ligne ?

Nous avons 101 invités et aucun membre en ligne

Contact

Soutenir le site

soutien