Influence, engagement et dissonance

Emotion forte et prédisposition amoureuse

Publié dans Influence, engagement et dissonance

On doit cette expérience, datant de 1974, à Dutton et Aron.

Ces auteurs cherchent à savoir si le vécu d'une émotion forte ne pouvait pas amplifier l'attrait pour une personne du sexe opposé.

Les sujets sont tous des hommes entre 18 et 35 ans non accompagnés et traversant un pont.

Lequel pont est:
  • soit un pont suspendu avec des planches de bois au dessus d'un canyon
  • soit un pont en dur moins difficile à traverser.

Les types de pont permettent donc de créer deux conditions différentes.

Une jeune femme ou un jeune homme ( compères ), sous le prétexte d'une étude artistique, abordait le sujet alors qu'il venait de passer le pont.
Il ou elle demandait de répondre à quelques questions (âge, démographie...) puis de commenter une représentation graphique permettant de mesurer le degré d'imaginaire sexuel.

Pour finir, l'enquêtrice ou enquêteur proposait au sujet d'obtenir plus d'information sur l'étude et confiait à cette fin leur numéro de téléphone.

Les auteurs mesuraient donc le nombre de sujet qui appelait effectivement le compère.

En ce qui concerne le score d'imaginaire sexuel, les résultats sont les suivants:
     

Enquêteur

   

Enquêtrice

Pont en dur
    0.61     0.80
Pont suspendu
    1.41     2.47

Comme atteste ces résultats, le pont suspendu a suscité un imaginaire sexuel plus fort et principalement lorsque l'homme était abordé par une enquêtrice.

En ce qui concerne le taux d'acceptation du numéro de téléphone en pourcentage, les résultats sont les suivants:
     

Enquêteur

   

Enquêtrice

Pont en dur
    27.3 %     72.3 %
Pont suspendu
    30.4 %    

78.3 %

On constate que l'intérêt pour l'enquête est déterminé par le sexe de l'enquêteur.

Si l'on s'intéresse maintenant au taux des hommes ayant contacté téléphoniquement l'enquêteur ou l'enquêtrice pour obtenir des informations sur l'étude, les résultats sont les suivants:

shema aronOn constate que c'est bien le fait d'avoir vécu une émotion forte associé à la rencontre d'une jeune femme qui détermine l'appel des sujets.
On peut donc conclure que les émotions fortes chez un homme augmentent l'appétit relationnel avec une femme.

Dutton, D. G.; Aron, A. P. Some evidence for heightened sexual attraction under conditions of high anxiety. Journal of Personality and Social Psychology, Vol 30(4), Oct 1974, 510-517

Qui est en ligne ?

Nous avons 125 invités et aucun membre en ligne

Contact

Soutenir le site

soutien