Influence, engagement et dissonance

Objet que je vois, objet que j’aime

Publié dans Influence, engagement et dissonance

On doit cette recherche, datant de 1968, à Zajonc.


L’auteur expose les Sujets à différentes cartes sur lesquelles étaient inscrites des mots turcs. Les sujets ignoraient la signification de ces mots.
 
Les sujets de l'expérience sont divisés en cinq groupes :

  • Groupe 1: Les sujets de ce groupe voyaient une seule fois une carte où était inscrit un mot turc

  • Groupe 2: Les sujets de ce groupe voyaient deux fois une même carte où était inscrit un mot turc

  • Groupe 3: Les sujets de ce groupe voyaient cinq fois une même carte où était inscrit un mot turc

  • Groupe 4: Les sujets de ce groupe voyaient dix fois une même carte où était inscrit un mot turc

  • Groupe 5: Les sujets de ce groupe voyaient vingt-cinq fois une même carte où était inscrit un mot turc

Les sujets devaient ensuite indiquer si les mots ainsi vus désignaient, selon eux, des objets plutôt négatifs ou plutôt positifs.

Les résultats sont les suivants :
 
Les sujets ayant vu un grand nombre de fois les mêmes mots avaient une vision positive de ces mots. Ils imaginaient qu’ils avaient une signification positive et aimaient les regarder.
A l’inverse, les sujets du premier et du second groupe qui avaient été exposé un faible nombre de fois aux mêmes mots les jugeaient moins sympathiques et attrayants.
 
Ces résultats mettent en lumière l’ effet de simple exposition.

Dans cette expérience, il s’agit de mot. Cependant il pourrait tout aussi bien s’agir de personnalité médiatique ou politique, de produits divers…

Zajonc, R.B. (1968). Attitudinal Effects of Mere Exposure. Journal of Personality and Social Psychology Monographs, vol. 9 (2, Part 2), 1-27

Qui est en ligne ?

Nous avons 136 invités et aucun membre en ligne

Contact

Soutenir le site

soutien