Influence, engagement et dissonance

Effet de simple exposition

Publié dans Influence, engagement et dissonance

On doit cette expérience, datant de 1980, à Kunst-Wilson et Zajonc.

Les chercheurs ont présenté à leurs participants des stimulis neutres de manière subliminale (à une vitesse inférieure à celle de la détection consciente).

Les sujets ont ensuite été exposés à d'autres stimuli mélangés à ceux qu'ils avaient "vus" précédemment.
On leur demandait de dire leurs préférences pour chacun.

Les résultats sont les suivants:

Les sujets préfèrent les stimulis qu'ils ont déjà vus de manière subliminale non consciente.
Ainsi, et pour les auteurs, nos préférences ne nécessitent pas d'inférences. Ici, les préférences sont crées par un effet de simple  exposition qui ne fait intervenir aucune réflexion.

Cet effet se manifeste dans la vie de tous les jours et on accordera une évaluation positive à des personnes que l'on voit régulièrement, des mélodies que l'on connait, des marques commerciales...

W. R. Kunst-Wilson, R. B. Zajonc. Affective Discrimination of Stimuli that cannot be Recognized. Science, New Series, Vol. 207, No. 4430 (Feb. 1, 1980), pp. 557-558

Qui est en ligne ?

Nous avons 58 invités et aucun membre en ligne

Contact

Soutenir le site

soutien