Influence, engagement et dissonance

Amorçage de la violence

Publié dans Influence, engagement et dissonance

On doit cette expérience, datant de 1967, à Berkowitz et Lepage.

Ici, les expérimentateurs s’arrangent pour que les sujets soient frustrés par un compère insultant et ils leur donne l’occasion de se venger sur ce dernier par l’administration de chocs électriques.

  1. Pour la moitié des participants un objet neutre (raquette de badminton) avait été disposé sur une table dans la pièce.

  2. Pour l’autre moitié, une arme (revolver) avait été disposée sur une table.

Les résultats sont les suivants :
 
Un nombre plus important de chocs électriques étaient administrés au compère lorsque le revolver était présent dans la pièce.
De manière inconsciente, la présence de l’arme augmentait donc la propension des sujets frustrés à produire des comportements agressifs.

Ces résultats s’expliquent par le fait que le stimuli « arme » est associé aux comportements agressifs.

Berkowitz, L. & LePage, A. (1967). Weapons as aggression-eliciting stimuli. Journal of Personality and Social Psychology, 7, 202-207

Qui est en ligne ?

Nous avons 90 invités et aucun membre en ligne

Soutenir le site

soutien