Influence, engagement et dissonance

Préférences lexicales controlées

Publié dans Influence, engagement et dissonance

On doit cette expérience, datant de 1990, à Purdue et Al.


On présente aux sujets une série de suites de 3 lettres et on leur demande d'évaluer la qualité sonore, la beauté, l'agréabilité de chaque suite présentée via des échelles d'attirance.

A l'insu du sujet, on fait précéder chaque suite de 3 lettres par « EUX » ou par « NOUS » de manière subliminale.

Les sujets sont donc aléatoirement répartis en trois groupes:

  1. Pour une suite de 3 lettres données, un groupe "voit" « NOUS » de manière subliminale (donc inconsciente)
  2. Un autre "voit" « EUX » toujours de manière subliminale (donc inconsciente)
  3. Aucun mot n'est présenté de manière subliminale pour le dernier groupe dit "groupe contrôle"

Les résultats sont les suivants:

En moyenne, les mots précédés par « NOUS » sont placés à 6 sur l'échelle d'attirance et à 2 pour ceux précédés par « EUX ».

On donne donc automatiquement une étiquette positive à « NOUS », même si on n'en a pas conscience.

Purdue, C.W., Dovidio, J.F., Gurtman, M.B., & Tyler, R.B. (1990). Us and Them: Social categorization and the process of intergroup bias. Journal of Personality and Social Psychology, 59, 475—486

Qui est en ligne ?

Nous avons 139 invités et aucun membre en ligne

Contact

Soutenir le site

soutien