Influence, engagement et dissonance

Sauterelle dissonante

Publié dans Influence, engagement et dissonance

On doit cette expérience, datant de 1965, à Zimbardo, Weisenberg, Firestone et Levy.


Les chercheurs devaient amener les sujets à manger des sauterelles.

Les sujets vont être divisés aléatoirement en deux groupes en fonction du type d'expérimentateur rencontré:

  • Premier groupe (condition 1): L'expérimentateur qui demande aux sujets de manger des sauterelles est antipathique à leur égard
  • Deuxième groupe (condition 2): L'expérimentateur qui demande aux sujets de manger des sauterelles est sympathique à leur égard

Les résultats sont les suivants:

Parmi les participants qui acceptaient la requête (environ 50%), les sujets qui avaient eu à faire à l'expérimentateur antipathique (première condition) se disaient ensuite plus favorables au fait de manger des sauterelles.

L'explication est la suivante:

Le fait de se livrer à un comportement désagréable (manger des sauterelles) sans trouver de justification Externe ("l'expérimentateur était sympathique") conduit les sujets à baisser leur sentiment de dissonance en modifiant leur évaluation vis à vis des sauterelles.

P. G. Zimbardo, M. Weisenberg, I. Firestone, B. Levy. Communicator effectiveness in producing public conformity and private attitude change. Journal of Personality. Volume 33, Issue 2, pages 233–255, June 1965.

Qui est en ligne ?

Nous avons 66 invités et aucun membre en ligne

Contact

Soutenir le site

soutien