Influence, engagement et dissonance

Touche pas à ma choucroute

Publié dans Influence, engagement et dissonance

On doit cette expérience, datant de 2007, à Guéguen, Jacob et Boulbry.


L'étude se passe dans un restaurant. Le serveur devait adopter trois comportements différents créant ainsi aléatoirement trois groupes de sujet:

  1. Pour un tiers des Sujets, le serveur se contentait de prendre la commande (condition contrôle)
  2. Pour un autre tiers, le serveur leur suggérait de prendre une choucroute (condition suggestion)
  3. Pour le dernier tiers, le serveur suggérait au client de prendre une choucroute en leur touchant légèrement l'avant bras (1 seconde) (condition suggestion + toucher)

Les résultats sont les suivants:

  1. Dans la condition contrôle, les clients furent 20% à commander spontanément la choucroute.
  2. Ils étaient 41% à en commander une lorsque le serveur leur suggérait.
  3. Et enfin, ils étaient 59% à prendre une choucroute lorsque la suggestion du serveur était accompagnée de la technique du toucher.

On voit ici l'efficacité de la technique du toucher qui triple la probabilité de "vouloir" manger de la choucroute.

Guéguen, N., Jacob, C., & Boulbry, G. (2007), The effect of touch on compliance with a restaurant's employee suggestion, International Journal of Hospitality Management, vol. 26, 4, December, pp. 1019-1023

Qui est en ligne ?

Nous avons 53 invités et aucun membre en ligne

Soutenir le site

soutien