Les normes

Bibliothèque et automatisme

Publié dans Normes

On doit cette expérience, datant de 2003, à Aarts et Dijksterhuis.


Les sujets sont des étudiants. Ils vont être divisés aléatoirement en deux groupes suivant la consigne:

  1. La moitié des sujets devait juger le caractère esthétique d'une bibliothèque.

  2. L'autre moitié devait s'imaginer circuler dans cette bibliothèque.

Tous les participants réalisaient ensuite une seconde tâche dans laquelle ils devaient lire à voix haute des mots présentés sur un écran.

Un dispositif enregistrait les décibels des mots ainsi prononcés pour chaque sujet.

Les résultats sont les suivants :

Les étudiants placés dans la seconde condition (s'imaginer circuler dans une bibliothèque) énonçaient les mots à voix plus basse que les participants de la première condition.
 
Ces résultats s'expliquent par le fait que les étudiants savent qu’il faut être discret dans une bibliothèque et le simple fait de s'y être imaginé a enclenché un schéma comportemental automatique.

The silence of the library: environment, situational norm, and social behavior. Aarts H1, Dijksterhuis A. J Pers Soc Psychol. 2003 Jan;84(1):18-28.

Qui est en ligne ?

Nous avons 107 invités et aucun membre en ligne

Contact

Soutenir le site

soutien