Les normes

Effet modérateur d'autrui sur le jugement

Publié dans Normes

On doit cette expérience datant de 1924 à Allport.

Les sujets devaient évaluer une série de poids et d’odeurs.

Allport découvre que le sujet jugeait un poids lourd moins lourd et un poids léger moins léger, lorsqu’il était en présence d’autres sujets qui réalisaient sans communiquer la même tâche, que lorsqu’il était seul avec l’expérimentateur.

De la même façon, les odeurs étaient jugées moins agréables ou moins désagréables dans la situation de passation collective comparée à la situation de passation individuelle.

Selon Allport, ces résultats peuvent s’expliquer par la volonté de l’individu d’optimiser ses chances de participer à une structure collective. En effet, une évaluation extrême risquant de contredire, de façon trop importante le jugement d’autrui.

Allport, F. H. (1924). Response to social stimulation in the group. Social psychology, 260-291.

Qui est en ligne ?

Nous avons 136 invités et aucun membre en ligne

Contact

Soutenir le site

soutien