Relations intergroupes

Erreur ultime d'attribution

Publié dans Relations intergroupes

On doit cette expérience, datant de 1979, à Greenberg et Rosenfield.

Les sujets de l'expérience sont américains. Ils devaient expliquer le succès d'une personne à une tâche. Cette personne était soit de couleur blanche, soit de couleur noire.
 
Les résultats sont les suivants et mettent en évidence l' erreur ultime d'attribution :

Le succès à une tâche sans lien avec les stéréotypes raciaux est attribué à des facteurs internes lorsque l'auteur de cette réussite est un blanc. Par contre, s'il s'agit d'un noir, les sujets ayant des préjugés envers les noirs attribuent cette réussite à la chance.

D'après Pettigrew, à l'origine du concept d'erreur ultime d'attribution:
"lorsque des questions de race et d'ethnie sont en jeu, ces attributions prendront la forme de croyances selon lesquelles ces actions résultent de caractéristiques génétiques immuables des membres du groupe dénigré - supposition fondamentale d'une doctrine raciste".

J.Greenberg, D.Rosenfield, Whites' ethnocentrism and their attributions for the behavior of Blacks: A motivational bias. Journal of Personality, Vol 47.643-57, Dec 1979

Qui est en ligne ?

Nous avons 547 invités et aucun membre en ligne

Contact

Soutenir le site

soutien