Relations intergroupes

La rumeur d'Orléans

Publié dans Relations intergroupes

On doit cette étude, datant de 1969, à Edgar Morin.


Cette célèbre rumeur antisémite a été étudiée dans son ouvrage "La rumeur d'Orléans".
C'est au mois de Mai que naît cette rumeur à Orléans.
Dans les cabines d'essayage de six magasins d'habillement féminin de la ville, des jeunes filles sont droguées par piqures, retenues dans des caves et envoyées, la nuit, via des souterrains, dans des pays où elles sont ensuite prostituées.
 
Par le bouche à oreille, cette rumeur de traite des blanches a rapidement envahie la ville. Pourtant, aucune disparition n'avait été signalée

Cependant, cette rumeur a permis l'expression d'une crainte parentale de l'époque concernant l'émancipation féminine incarnée par ces magasins, symboles de modernité et de frivolité.

Les commerçants visés étaient Juifs.
Les questionnements de la population de l'époque étaient les suivants:
 
"Comment ces personnes si récemment arrivées peuvent-elles avoir si bien réussi en étant partie de rien?" la réponse était la traite des blanches. Et si la police ne trouve aucunes preuves de ces agissements, c'est qu'il y a complot. Les juifs ayant acheté les policiers, les journalistes et les politiques.

La Rumeur d'Orléans, E.Morin, B.Paillard, E.Burguière, J.Vérone, S.de Lusignan. Date de parution 01/11/1969

Qui est en ligne ?

Nous avons 42 invités et aucun membre en ligne

Contact

Soutenir le site

soutien