Relations intergroupes

Soumission à l'autorité à l'hôpital

Publié dans Relations intergroupes

On doit cette expérience, datant de 1966, à Hofling, Brotzman, Dalrymple, Graves et Pierce.

Les 22 sujets de l'expérience sont des infirmières d'un hôpital.

Un soi disant médecin nommé "Smith" appelle les infirmières par téléphone et leur demande d'administrer 20 mg d'un médicament (Astroten) à un patient.
Cette prescription ne pouvait être recevable pour les raisons suivantes:

  1. Les prescriptions par téléphone étaient strictement interdites
  2. Le médecin était inconnu des infirmières puisqu' aucun docteur Smith ne travaillait effectivement au sein de l'hôpital
  3. L'usage de l'Astroten n'était pas autorisé puisque le médicament était en phase de test
  4.  Enfin, la dose prescrite était trop élevée, il était explicitement indiqué sur le flacon que la dose journalière ne pouvait excéder 10mg

Les résultats sont les suivants:

21 des 22 infirmières se sont exécutées et ont administré le médicament au patient. Bien entendu, les expérimentateurs avaient préalablement remplacés le médicament par un placébo.

Hofling, C. K., Brotzman, E., Dalrymple, S., Graves, N., and Pierce, C. M. (1966). "An Experimental Study of Nurse-Physician Relationships," Journal of Nervous and Mental Disease, Vol. 143, pp. 171-180

Qui est en ligne ?

Nous avons 136 invités et aucun membre en ligne

Contact

Soutenir le site

soutien