Vidéos non classées

Le goût du fric

Publié dans Vidéos non classées

Specimen. "Qu’on soit radin ou flambeur, plein aux as ou endetté jusqu’au cou, notre relation avec l’argent n’est toujours simple."

"Le fric nous donne du plaisir et du pouvoir d’achat mais aussi pas mal d’angoisses. Il déclenche parfois de curieux comportements : comment le démontre un test réalisé pour SPECIMEN, le simple fait de palper des billets de banque augmente notre résistance à la douleur ! Avec des expériences, surprenantes, les témoignages d’une radine, d’un dépensier et d’une acheteuse compulsive, l’histoire d’un gagnant au loto et les éclairages de scientifiques, SPECIMEN explore nos étranges relations avec l’argent.
L’argent n’a pas d’odeur mais il conditionne mœurs et humeurs! Comment et pourquoi déclenche-t-il parfois de curieux comportements ? Réponse, notamment, avec cette expérience étonnante réalisée aux USA et que Spécimen a reproduite avec des étudiants romands. Ces derniers ont été séparés en deux groupes : l'un devait compter des billets de banque, l'autre des coupons de papier. Soumis ensuite, à leur insu, à divers tests de comportement, les résultats obtenus sont conforme aux études américaines. Les palpeurs de pognon se sont comportés différemment que les manipulateurs de papiers. Ils ont, entre autre, été plus résistants à la douleur et se sont révélés moins enclins à porter secours à autrui. Ces résultats démontrent que le simple fait de toucher des liasses de billet renforce la confiance en soi, le sentiment de puissance, voire une forme d'égocentrisme…
L'émission fait également état de diverses recherches en neurosciences qui montrent que notre cerveau détecte extrêmement rapidement la valeur des pièces de monnaie même sur des images subliminales. Preuve que nos neurones ont appris à réagir spontanément à l'argent, qui est pourtant une invention récente dans l'histoire humaine.

Plusieurs témoignages de personnes sur leur relation à l'argent ponctuent l’émission. Spécimen a interrogé l’écrivaine française Catherine Cusset qui a publié "Confessions d'une radine" où elle avoue ouvertement sa pingrerie. En contrepoint, le portrait de Christian Lüscher, avocat bling-bling, qui parle de sa prodigalité dépensière. S'expriment également un jeune paysan vaudois qui a gagné 200 fois son salaire à Tapis rouge, un gérant de fortune et une femme qui raconte sa vie d'acheteuse compulsive, criblée de dettes."