Vidéos non classées

Fait divers et erreur fondamentale

Publié dans Vidéos non classées

Ce fait divers qui date de 1964 éclaire sur l' erreur fondamentale d'attribution .

1964 :
Une femme a été assassinée à New-York tandis qu’elle rentrait chez elle un soir. Elle a été tuée au bas de son immeuble, a appelé au secours. L’agresseur a fait mine de partir mais comme personne n’a réagit, il a fini par la tuer.

Après enquête, 38 personnes de l’entourage ont assisté à la scène mais aucune n’est intervenue, a appelé la police.

Suite à cela, on assiste à des débats passionnés et des exclamations comme « moi, je serais intervenu ! ».

Les personnes font donc des attributions à causalité Interne et font référence aux traits de personnalité des personnes qui ne sont pas intervenues.

Ces 38 personnes étaient-elles différentes ? Certainement pas.

D’autres expériences ont été réitérées sur les comportements d’assistance ou de non assistance à personne en danger.
Il s’avère que ces comportements relèvent du contexte et pas de la personnalité.

Quand un sujet croit être le seul à pouvoir aider, il intervient rapidement et dans la quasi-totalité des cas.

Par contre, quand les personnes savent que d’autres personnes sont présentes, ils interviennent moins rapidement et moins fréquemment.

Les comportements varient donc en fonction de la situation, du contexte.

Cette vidéo explique ce phénomène de non assistance à personne en danger en montrant les résultats d'une recherche. Ensuite Nicole Dubois reprend ce fait divers et l'analyse de façon précise.

Qui est en ligne ?

Nous avons 313 invités et aucun membre en ligne

Contact

Soutenir le site

soutien